×

contactez-nous

Le Gouvernement français présente un plan d’action pour développer un chauffage au bois domestique plus performant

Le Gouvernement français présente un plan d’action pour développer un chauffage au bois domestique plus performant et réduire de 50% ses émissions de particules fines.

Barbara Pompili, ministre française de la Transition écologique, soumet à la consultation du public le projet de plan d’action qui permettra de réduire de 50% les émissions de polluants du chauffage au bois domestique, premier émetteur de particules fines en France. Cette mise en consultation fait suite aux travaux préparatoires du Conseil national de l’air animés par son président, le député Jean-Luc Fugit.

Si les buches de bois ou les granulés de bois sont une source d’énergie renouvelable et neutre en carbone qu’il faut encourager, leur combustion dans de mauvaises conditions peut également constituer une part significative de la pollution aux particules fines [...].

Les principaux facteurs qui influencent la qualité de la combustion du chauffage au bois, et donc les émissions de particules fines, sont :

  • la performance de l’appareil : il faut utiliser un appareil récent, correctement dimensionné et bien entretenu ;
  • l’utilisation d’un combustible de bonne qualité avec un faible taux d’humidité ;
  • les pratiques d’utilisation : il est préférable d’utiliser une méthode d’allumage par le haut, d’éviter une allure de fonctionnement ralentie et de s’assurer que l’apport d’air est suffisant.

[...]